Sélectionner une page

Le mot du jour :  Croissance professionnelle

Jusqu’ici je me présentais comme spécialiste de l’évolution professionnelle et de la conduite de changement, mais immanquablement je sentais qu’il manquait quelque chose d’important pour répondre de façon plus précise aux besoins d’accompagnement exprimés par mes clients. Impossible de faire un choix de baseline les traduisant dans leur ensemble: évolution,  orientation, efficience, conduite du changement,  épanouissement, gestion de projet professionnel, personal branding, …

Récemment un article de la @HBR présentait le guide la croissance professionnelle. L’association des deux mots a immédiatement fait tilt: ça y est je tenais le bon terme ! Il nous invite à nous intéresser à la croissance non plus uniquement sous l’angle de la performance, de gains financiers, de progrès techniques, d’augmentation de la production, …mais la (ré)ouvre…(il était temps) à l’humain qui porte  des projets et chemine pour les réaliser.

L’intérêt de porter le regard sur la croissance professionnelle est multiple et résonne immédiatement avec des besoins de toutes les parties prenantes d’un projet. Voir un être humain grandir, s’engager, évoluer, gagner en maturité, s’épanouir, prendre des initiatives, être autonome, développer son potentiel, s’appuyer sur ses talents spécifiques pour donner le meilleur de soi-même,… Prenez un temps pour imaginer ce que cela ouvre comme perspectives. Clairement, gagnant-gagnant pour tous, non ? Et en parfaite adéquation avec les défis sociétaux qui nous attendent.

Dans un monde en pleine mutation, la mobilité physique et intellectuelle, la créativité, le rayonnement émotionnel, le don de soi pour susciter la confiance, la capacité à mobiliser toutes ses ressources deviennent des atouts clés à développer.

Il s’agit de pouvoir compter sur des acteurs inscrits dans une vraie dynamique de croissance sachant faire face à l’incertitude, s’adapter avec pertinence, être force de proposition et créer à partir d’une feuille blanche sa brique pour construire le monde de demain.

Cela semble relever du bon sens, mais cela ne va pas de soi. Car ce n’est pas encore à l’école qu’on apprend à reconnaître ses talents, à apprendre à les cultiver pour en faire des forces, à se préparer pour l’aventure de la route de la soi professionnelle qui permettra de relier le monde d’aujourd’hui à celui de demain.

Nous regorgeons d’outils, de méthodes, d’indicateurs et de mesures chiffrées centrés sur les projets, les process, …pour en évaluer le potentiel, l’avancement, optimiser le retour sur investissement, corriger le tir… Nous avons des référentiels pour répertorier tout ce qui est nécessaire au développement des hard skills.

Mais nous sommes encore bien démunis lorsqu’il s’agit d’accompagner en profondeur et durablement la croissance professionnelle. Le développement des softskills va dans ce sens, mais la croissance du vivant exige une éthique, un respect sur laquelle on ne peut pas faire l’impasse. La conformité et la standardisation n’y ont que peu leur place.

Pour illustrer ses propos, la croissance renvoie au valeurs du jardinier qui cultive son jardin: engagement, respect du rythme, régularité, attention, soin, gestes précis, engagement sans faille, amour…

L’humain s’épanouit au mieux quand il peut développer ce qu’il a de plus précieux. Sans le respect qui lui est dû, il est vulnérable et peut vite basculer en mode survie s’il se sent en insécurité. On ne peut pas tricher avec l’humain. Quand, au contraire, il y a de l’espace pour l’expression de ses valeurs, de ses talents, de l’ouverture par rapport à sa vision des choses et qu’il peut mettre du cœur à l’ouvrage, alors les talents deviennent monnaie d’échange et source de création de valeur, car alors il donne le meilleur de soi au collectif dans lequel il s’investit. Tout le monde y gagne.

Je serais ravie de recueillir votre avis sur ce sujet qui me paraît d’une haute priorité. Tout un état d’esprit, une culture à acquérir! Une perspective qui me réjouit si nous sommes nombreux à la partager et contribuer à la diffuser.